Catégorie : Presse

Martyrs Tunisie

Samir Abdelli: Fierté et tous avec fierté et honneur …. face à la mort …. Ils tête Ravon … tiennent le pays dans leurs yeux et leurs cœurs .. Dieu bénisse nos martyrs.
– Moataz Alkhnesi sergent de la Jendouba
– aman Thamri premier soldat de l’état de Bizerte
– Montasser Molahi premier soldat de l’état de Jendouba

Samir Abdelli : Que Dieu te protège, Tunisie

Au moment où nous avons dépassé la phase dangereuse dans notre guerre conte le terrorisme, et nos forces font des attaques préventives quotidiennement, à une degré égal, selon les experts, aux risques des menaces terroristes d’autres pays occidentaux. Et au moment où nous avons commencé la discussion sur la nécessité de résolution de la crise économique suffocante et la Tunisie se prépare avec tous ses segments à discuter et passer « la loi de finances 2017 », qui est considérée la loi la plus sévère depuis l’Independence, pour ce qu’elle représente des accumulations des crises consécutives les plus féroces connus par l’histoire de la Tunisie, et il n’est plus possible de reporter la considération des réformes douloureuses (on peut plus s’évader). Alors que le pays se prépare pour « la Conférence internationale sur l’investissement » … la conférence du Défi … et c’est une partie d’un plan de sauvetage. Mais ce qu’on nous a horrifiés, il y a peu de temps, que certains ont commencé à battre les tambours de guerre, et nous renvoyer à la case départ, et envoyer des messages d’intimidation et non-rassurants à l’intérieur et l’extérieur, et comparer cette période à ce qu’on a vécu quelques mois avant la révolution. Alors on se demande, on faveur de qui fonctionne les forces d’attraction on arrière, et tous qui diffusent le doute dans le rétablissement de la sécurité et les victoires de nos policier et nos soldats, et tout ce qui prévoit le déclenchement d’une nouvelle révolution, une révolution fait par le peuple contre le peuple et tous contre tous ??? Qui nous pousse vers l’absurdité ? Craignez Allah en Tunisie .

Samir Abdelli : Dieu ait pitié des martyrs de La Tunisie

Hier, le samedi, les mains des traitres ont atteint premier sergent à l’armé national « Saïd Ghozlani », dans un attentat terroriste lâche et froussard lorsque le martyr était non armé à sa maison et entre sa famille, dans la zone de Sbiba de gouvernorat de Kasserine.
Et j’ai pitié de l’âme de ce héros, et je présente mes sincères condoléances pour ces parents et sa famille, et je suis confiant que les forces de sécurité et l’armé national vont venger notre martyr comme ils ont vengé tous nos martyrs avant lui et ils vont, tôt ou tard, rattrapés cette bande terroriste lâche et froussard.
J’invite notre police et garde nationale et nos soldats à plus de prudence et d’attentions totales, et surtout que le désespoir de cette petite bande de terroriste et leur isolement va les guider à ce genre d’attentats traitres confirment une autre fois leur incapacité de votre confrontation seulement si vous êtes non armé.
Que dieu ait pitié de notre martyr et que dieu donne à sa famille la patience et le courage, et nous sommes à dieu et à lui nous retournons.

Samir Abdelli : 62éme anniversaires de la Révolution de la libération algérienne

Je félicite notre bien-aimé l’Algérie et son gouvernement à l’occasion de 62éme anniversaire de la Révolution de la libération algérienne.
Salutation au peuple du million et demi de martyrs, qui fête aux premiers jours de novembre une grande souvenir épique et héroïque pour la libération de sa terre de la colonisation, est devenue aujourd’hui un exemple, et c’est une longue histoire qui a combiné entre l’héroïsme et la tragédie, entre l’injustice et la résistance, entre l’oppression et la colonisation, entre le languissamment à la liberté et la demande de l’indépendance, entre le bien et le mal, pour que le dernier mot retourne à la résistance algérienne .
Salutation à ce peuple indocile que nous sommes fiers d’être des témoins de leur combat et supporters de leur cause et des participants dedans, comment ne pas faire cela et il est non seulement le peuple le plus proche de nos cœurs, mais aussi on le considère comme une partie de nous.

Samir Abdelli: Le choix du président “Youssef Chahed” annonce officiellement la remise de Flambeaux aux jeunes.

Tunisia-Alchrouk: Le choix qui s’est porté sur Monsieur Youssef Chahed de la présidence du gouvernement est l’annonce officielle de la part de l’autorité décisionnelle dans l’Etat pour la remise de la torche aux jeunes afin de conduire les réformes et manier le navire du progrès. C’est sans doute l’un des moments les plus décisifs et articulés dans l’histoire de l’Etat Tunisien.

C’est ce qui a souligné et affirmé le Professeur Samir Abdelli qui est l’ancien candidat à la présidentielle dans un scoop abrégé à « ACH-CHOUROUK ». Il a ainsi ajouté que « Le Président accorde une importance majeure aux jeunes et il a donné la torche aux jeunes et à la troisième génération depuis longtemps. Le choix de Monsieur Youssef chahed principal du gouvernement est un appel à la jeunesse Tunisienne pour ne pas céder et ne pas perdre cette opportunité historique. Il a ainsi parlé de la jeunesse nationale tout en incluant les différentes idéologies, courants et appartenances politiques et régionales.

Le Professeur Samir Abdelli ajoute: « Nous devons nous unir et soutenir l’un l’autre pour assurer la réussite de cette phase, et pour que la jeunesse donne un exemple concret et frappant qu’il assume sa responsabilité et montre qu’il est à la hauteur. Cepari historique de la part des parrains de la politique doit être gagné afin de se montrer comme étant à la hauteur historique et faire preuve de maturité ».

Monsieur Samir Abdelli a souligné que la couche politique doit protéger cette initiative pourvue d’où elle émane afin de servir le futur des générations à venir. Le devoir veut que l’on soit tous unis pour la réussite de cette phase et non pas son enterrement tant qu’elle est vivante ou son étranglement. Nous devons travailler aujourd’hui pour demain.

Notre Professeur conclue en disant: « Cette décision regagnera la considération dans l’ascenseur social dans la formation de l’Homme de l’Etat et de la politique, tout en prenant en considération les étapes de la carrière personnelle et du parcours Monsieur Youssef Chahed.

Samir Abdelli: Nous devons nous tenir pour la Tunisie

Le Premier ministre a réussi à fournir la parole et répond aux lettres résolues avant la révolution et au-delà, si franchement et hardiment

Lettre de la jeunesse et officielle révolutionnaire tient déterminé à succès .. Félicitations au premier ministre et le gouvernement d’unité nationale vers la réalisation effective du document Carthage et Tunis succès futur et éviter l’inconnu.

Samir Abdelli:Eid Mubarak à tous les Tunisiens et toute la nation arabo-islamique

Eid al-Adha ,appelée aussi la «Fête du sacrifice» ou «Bakr-Eid”, est le deuxième des deux fêtes musulmanes célébrée dans le monde chaque année, et considéré comme le plus saint des deux. Il rend hommage à la volonté d’Ibrahim (Abraham) de sacrifier son fils, comme un acte de soumission à l’ordre de Dieu, devant Dieu intervint alors envoyer son ange Jibra’il (Gabriel) et l’informe que son sacrifice a déjà été accepté. La viande de l’animal sacrifié est préférable d’être divisé en trois parties. La famille conserve un tiers de l’action; un autre tiers est donné aux parents, amis et voisins; et le tiers restant est donnée aux pauvres et aux nécessiteux.

Dans le calendrier lunaire islamique, l’Aïd al-Adha tombe le 10e jour de Dhu al-Hijjah et dure quatre jours sur le 13e jour. Dans le (Grégorien) calendrier international, les dates varient d’une année à la dérive environ 11 jours plus tôt chaque année.

Eid al-Adha est la dernière des deux fêtes de l’Aïd, le premier étant l’Aïd al-Fitr. Le mot «Eid» apparaît une fois dans Al-Maidah, la cinquième sourate du Coran, avec le sens de fête solennelle.
Comme l’Aïd al-Fitr, Eid al-Adha commence par une prière sunnah de deux rakats suivie d’un sermon (khutba). célébrations de l’Aïd al-Adha commencent après la descente du Hujjaj, les pèlerins qui effectuent le Hajj, depuis le mont Arafat, une colline à l’est de La Mecque. Eid sacrifice peut avoir lieu jusqu’au coucher du soleil sur le 13e jour de Dhu al-Hijjah. Les jours de l’Aïd ont été choisis dans le Hadith comme «journées du souvenir» et considérés comme les plus saints jours dans le calendrier islamique. Les Takbir (jours) de Tashriq sont de la prière du Maghreb du 29 Dhul-Qadah jusqu’à la prière Maghrib du 13 Dhu al-Hijjah (treize jours et nuits)

Que font les gens? :
À l’Aïd al-Adha, de nombreux musulmans font un effort particulier pour prier et écouter un sermon dans une mosquée. Ils portent aussi des vêtements neufs, visiter les membres de la famille et des amis et peut symboliquement sacrifier un animal dans un acte connu sous le nom Qurbani. Cela représente l’animal que Ibrahim sacrifié à la place de son fils.
Dans certains pays traditionnellement musulmans, familles ou groupes de familles peuvent acheter un animal connu sous le nom udhiya, généralement une chèvre ou un mouton, à sacrifier, mais ce n’est pas commun ou juridique dans de nombreuses régions de l’Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni, Etats-Unis ou d’autres pays. Dans ces pays, des groupes de personnes peuvent acheter une carcasse entière d’un boucher ou l’abattoir et le diviser entre eux ou simplement acheter des portions généreuses de viande pour un repas en commun sur l’Aïd-al-Adha. Les gens donnent aussi de l’argent pour permettre aux membres les plus pauvres de leur communauté locale et à travers le monde pour manger un repas à base de viande.
Dans la période autour de l’Aïd al-Adha, de nombreux musulmans se rendent à La Mecque et la région environnante en Arabie Saoudite pour effectuer le pèlerinage à La Mecque. vacances à forfait sont organisées dans de nombreux pays. Les musulmans peuvent planifier et à épargner pendant de nombreuses années pour leur permettre de prendre part à cet événement, qui est l’un des cinq piliers de l’Islam.

Samir Abdelli 11/09/2016

Ceci est un gouvernement d’unité nationale jeune cum laude, les manquer le plus grave de la même

gauchistes, à Aperalaon, les islamistes, Dsturion et Arubion .. jeunes et les femmes .. et les organisations et les compétences des .. gouvernement d’unité nationale jeune cum laude administrative nationale, manque le maximum de la même .. Tous tourbillonné autour, et le succès allié, si Dieu le veut .. Le défi est de garder re gain la confiance des gens, non seulement au sein du gouvernement, mais aussi dans l’ensemble du système politique.
Samir Abdelli 24/08/2016

Samir Abdelli répond à ce qui a été publié sur le site inkyfada

Le rapport paru dans le site «inkyfada» qui a cité mon nom et ma qualité d’avocat, dans sa relation avec les fuites des documents de Panama, pour moi c’est un rapport dénué légalement et imprécis. Même si je n’en veux pas au journaliste du site, J’insiste sur la légalité de toutes mes affaires et je les ai réalisées en tant qu’avocat et selon la loi. Aussi, suis-je à la disposition de toute partie qui souhaiterait vérifier cette information.

Malgré la possibilité de me retrancher derrière le secret professionnel et mon statut de non-résident, et ainsi m’arrêter sur cette partie de la déclaration compte tenu du manque de sérieux du rapport, cependant, croyant à la transparence et au rôle du journalisme et des médias pour éclairer l’opinion publique et ayant confiance dans mon professionnalisme et à l’intégrité de mes affaires de tout soupçon quel qu’il soit, je me suis réuni avec le journaliste responsable et je lui ai répondu avec toute tranquillité d’esprit, preuve à l’appui et en me basant sur les documents divulgués (en supposant leur existence et leur véracité), et tout en gardant le devoir de réservation je vous déclare ceci:

Selon les documents divulgués (en supposant leur existence et leur véracité), il n’existe aucun rapport ou correspondance entre moi, personnellement ou en tant qu’avocat, et le cabinet d’avocats au Panama, et je n’ai connu son nom que dans le cadre de ce dossier, malgré mon activité en tant qu’avocat international et ma résidence dans plusieurs Etats. Ceci prouve une différence essentielle entre mon activité et celle de ce type de cabinets. En se référant à mon parcours professionnel et depuis 23 ans, ma spécialité était et est toujours la négociation dans les grands contrats, les vrais, entre gouvernements et établissements mondiaux, spécialement dans le domaine de l’énergie, et leur représentation dans différents pays.

Toujours, selon les documents divulgués (en supposant leur existence et leur véracité), mon comportement dans ces dossiers est un comportement purement professionnel et notre correspondance était en tant qu’avocat correspondant avec des professionnels étrangers et des cabinets de collègues avocats ou bureaux de consultation de France et d’Angleterre, à noter aussi que ce sont des bureaux connus mondialement par leur sérieux et le fait qu’ils représentent les plus grandes sociétés mondiales et ne sont pas spécialisés dans la création des sociétés. Selon ce qui a été mentionné, ce bureau a contacté le mien au Panama accidentellement apparemment, et ce qui est sûr c’est sans m’informer ou me consulter, ainsi je fais porter à ce bureau la responsabilité du choix de ce bureau et de ce pays.

D’après ces documents divulgués (en supposant leur existence et leur véracité) et ce qui a été filtré sur la première société (FG) et en se référant à ce que le journaliste a rapporté, cette société a été créée en 2006 ou avant cette date et son capital ne dépasse pas 10.000 dollars. Tout ce qu’il y a, abstraction faite sur le fait que je sois non-résident, c’est qu’on a cherché à faire le Buzz sur le compte de d’un client algérien, un homme d’affaires résident en France, et on ne s’est pas concentré sur le plus important, à savoir le fait que la société n’a jamais été active et elle est restée sur papier seulement jusqu’à sa fermeture automatique comme l’a annoncé le journaliste, et selon les mêmes documents ni cette société ni ses associés ne possèdent aucun compte bancaire ou transactions de fonds, c’est-à-dire une société en sommeil jusqu’à sa clôture pour non-activité. Ainsi, il n’existe aucun soupçon d’argent ou de fraude fiscale ou autre, et elle n’a aucun rapport ni de près ni de loin avec la république tunisienne ni avec ses lois.

Toujours, selon les documents divulgués (en supposant leur existence et leur véracité), en ce qui concerne la deuxième et la troisième sociétés, il s’agit en fait d’une même société qui a changé son nom social. L’enquêteur n’y a pas fait attention. C’est une société pétrolière avec laquelle j’ai un rapport professionnel, en tant qu’avocat, d’autant plus que depuis plus de 23 ans je traite, en tant qu’avocat, avec les plus grandes sociétés pétrolières mondiale, dont plusieurs existent en Tunisie à travers la création de filiales tunisiennes de sociétés enregistrées ou autre. Ces sociétés signent avec l’Etat tunisien des associations et des contrats. Généralement ces sociétés sont représentées dans le BVI au Panama ou en Tunisie par des dizaines d’avocats et d’experts comptables tunisiens et ceci depuis des décennies. On peut toujours s’en assurer en revenant au journal officiel de la république tunisienne où se trouve mon bureau ainsi que d’autres bureaux.
Dans le but d’éclairer l’opinion publique et en se référant à tous les documents

filtrés dans le rapport (en supposant leur existence et leur véracité), ces deux sociétés ne possèdent pas de fonds et n’ont pas d’impôts ni de lois en Tunisie, et en ce qui me concerne personnellement, mon travail fait partie du travail quotidien de l’avocat et son rapport avec son client, de ce fait il n’existe aucun soupçon de contrebande de fonds ou de blanchiment d’argent puisqu’il n’existe pas de fonds à la base ni de fraude fiscale puisqu’il n’y a pas d’activité ou de d’argent chez ces sociétés.

Par la volonté de Dieu, je suis arrivé à concilier entre la préservation du secret professionnel et le devoir d’éclairer l’opinion publique dans un dossier important au niveau national et international, il est impératif à l’innocent d’être transparent et au coupable de s’excuser et de rendre des comptes.
L’avocat Samir Abdelli.

Aujourd’hui vaincu le terrorisme à Kasserine, et le pays victorieux

#Samir Abdelli: Gagner nos militaires hier à Ben Guerdane et aujourd’hui, nous allons gagner dans le # est la bataille de Kasserine .. déraciner les terroristes de désespérés # # la terreur de la Tunisie ont mené faible et le matériel moral affaibli. La seule arme est traître, et ils sont sûrs qu’ils se tiennent à la défaite après l’autre .. La capitulation de l’armée, leur solution est la seule